Cet article date de plus de neuf ans.

Une réforme pour mieux rémunérer le PEL

Le gouvernement veut relancer le PEL en perte de vitesse. Pour le rendre plus attractif et lui donner une seconde jeunesse Christine Lagarde annonce que sa rémunération sera actualisée chaque année en fonction des taux du marché. Et elle ne pourra pas descendre sous les 2,5%.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

Si le PEL est le placement préféré des Français, cette fidélité n'a pas été récompensée. Depuis sa création, en 1969, la formule plaisait car elle offrait aux épargnants de la visibilité, dans un environnement où le niveau des taux pouvait varier sensiblement en quelques années. Mais le PEL a mal traversé les années 2000. Le taux d'emprunt qu'il proposait (4,20%) n'a pas été révisé depuis 2003. Dans le même temps, les taux pratiqués par les banques sont descendus jusqu'à 3,50% en moyenne fin 2005, annulant l'avantage que présentait le plan.

Taux d'emprunt inchangé, mais meilleur taux d'intérêt

La ministre de l'Economie a donc décidé de réformer le plan épargne logement (PEL) pour qu'il soit mieux rémunéré. Son taux d'intérêt sera donc désormais actualisé tous les ans, alors qu'il restait bloqué à 2,50% depuis sept ans. Il sera indexé sur les taux de référence des marchés financiers. Le taux d'emprunt lui ne change pas : il reste de 4,20%. Mais le taux minimal d'emprunt lui sera indexé sur les taux de référence des marchés financiers et gagnera ainsi en souplesse, avec un taux plancher de 2,50%.

"Le PEL joue un rôle d'assurance : en période de baisse des taux, elle ne joue pas, à l'instar d'aujourd'hui, où les ménages ont accès à des taux historiquement faibles", explique Christine Lagarde. Si cette réforme est mise en œuvre, le taux de rémunération sera révisé tous les ans en fonction des anticipations de taux à long terme des banques. La durée de vie de ce PEL toiletté ne pourra dépasser 15 ans, alors qu'elle est aujourd'hui illimitée.

Caroline Caldier, avec agences

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.