Un décret publié jeudi rend obligatoire leur installation dans les logements neufs à partir de 2012

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a dénoncé lundi ce "passage en force du gouvernement"."A l'heure où l'expérimentation des nouveaux compteurs Linky rencontre de nombreux retards et difficultés techniques, l'Etat passe par-dessus les critiques avec un rouleau compresseur et publie en catimini un décret" écrit l'association.

\"Linky\", le nouveau compteur électrique \"communicant\" pour les foyers
"Linky", le nouveau compteur électrique "communicant" pour les foyers (AFP - Alain JOCARD)

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a dénoncé lundi ce "passage en force du gouvernement".

"A l'heure où l'expérimentation des nouveaux compteurs Linky rencontre de nombreux retards et difficultés techniques, l'Etat passe par-dessus les critiques avec un rouleau compresseur et publie en catimini un décret" écrit l'association.

Les compteurs testés disjonctent pour un rien
Les Selon l'UFC Que Choisir, le but du pouvoir est de "raccourcir l'expérimentation et généraliser ces compteurs communicants".

L'association rappelle que les tests actuellement en cours dans les régions de Tours et de Lyon devaient permettre de "tester le processus de déploiement, de dresser un bilan technique et de vérifier l'impact éventuel de Linky sur la maîtrise de la consommation".

"Le planning de pose dérape, les compteurs disjonctent un peu trop facilement et la transmission de données ne se fait pas. Comment réaliser un bilan complet au 31 décembre 2010, c'est-à-dire trois mois plus tôt que prévu ?", s'interroge l'association.

Soulignant que le coût élevé du compteur (120 à 240 euros par compteur, selon elle) est laissé à la seule charge du consommateur, l'UFC regrette que "les avantages du compteur (soient) avant tout pour le distributeur ERDF et pour les fournisseurs".

Jean-Louis Borloo sollicité
L'association ajoute avoir demandé au ministre de l'Energie Jean-Louis Borloo la prolongation de l'expérimentation jusqu'au 30 juin 2011, un bilan économique et technique complet avant une éventuelle décision de généralisation et un financement partagé entre ERDF, les fournisseurs et le consommateur.

Le décret publié le 2 septembre prévoit notamment l'obligation de ces compteurs intelligents dans les logements neufs à compter de 2012.

Ce nouveau type de compteurs est en principe capable de communiquer avec les systèmes informatiques des producteurs et distributeurs, en relevant la consommation électrique pratiquement en temps réel et en la transmettant au distributeur.