Cet article date de plus de six ans.

Trois choses à savoir sur le "Bougainville", le plus grand porte-conteneurs français jamais construit

L'immense bateau est inauguré, mardi au Havre, par François Hollande.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Départ d'un bateau de la CMA CGM, "l'Alexander von Humbolt", de Dunkerque, le 12 août 2015. (  MAXPPP)

Gigantesque. Le Bougainville, plus grand porte-conteneurs navigant sous pavillon français, mesure 400 m de long (398 m pour être exact). Ce nouveau navire  du groupe maritime français CMA CGM est inauguré, mardi 6 octobre au Havre (Seine-Maritime) par François Hollande. Francetv info vous explique ce qu'il faut savoir sur ce bateau.

Il est grand comme quatre terrains de foot

Symbole de la course au gigantisme qui règne dans le commerce maritime, le Bougainville mesure 398 m de long, soit l'équivalent de quatre terrains de football mis bout à bout, et 54 m de large. 

Il avance à une vitesse de 38 km/h, grâce à une poussée équivalente à 10 réacteurs d'Airbus, avec, théoriquement, des émissions de CO2 réduites : 37 grammes par conteneur pour chaque kilomètre parcouru. Les porte-conteneurs de la dernière génération consomment "10 à 15% de moins que la précédente", soulignent Les Echos. Cet argument de communication doit beaucoup à la massification, précise Usine nouvelle : "plus on augmente le nombre de conteneurs sur un navire, plus on diminue la consommation de fuel et les émissions de CO2 par boîte." Quelque 26 hommes d'équipage sont chargés de faire tourner ce géant des mers.


Un fleuron de la marine commerciale inauguré mardi

Il peut transporter 18 000 conteneurs

Pour accompagner l'augmentation des échanges entre l’Europe et l’Asie, tous [les armateurs] "ont investi dans des bâtiments capables de transporter toujours plus de marchandises à un coût toujours plus serré", explique Le Monde

Le Bougainville "a coûté 150 millions de dollars (135 millions d’euros) et peut contenir jusqu’à 18 000 conteneurs, poursuit le journal. Les prochains, déjà réservés par CMA CGM, seront à même de charger 20 600 de ces boîtes en acier de toutes les couleurs. Ils entreront en service en 2017". Un journaliste des Echos, qui a pu embarquer à bord du bateau, montre quelques-uns de ces conteneurs avant l'arrivée du Bougainville au Havre :

C'est le premier navire avec conteneurs connectés

Le Bougainville est le premier navire au monde bénéficiant d'une technologie permettant de transporter des conteneurs connectés, selon un communiqué de l'armateur. Concrètement, cette technologie, mise au point par la start-up marseillaise Traxens, permet à chaque conteneur, équipé d'un boîtier, de "raconter sa vie" au cours de son voyage, détaille le site Usine digitale. Via une appli mobile, les clients peuvent connaître la position en temps réel des conteneurs. Ils vont aussi pouvoir surveiller le taux d'humidité et la température qui y règne, pour l'adapter en fonction de ce qui est transporté. Les informations sont centralisées sur une plateforme sécurisée.

Le même média explique que les enjeux économiques du conteneur connecté sont en ligne avec le poids du secteur : "Il y a 33 millions de conteneurs en circulation (90% du commerce mondial de marchandises) représentant une valeur de 5 000 milliards de dollars par an. Or, 40% des conteneurs arrivent en retard, assure Michel Fallah, patron de Traxens, à L'Usine digitaleOn comprend l’utilité pour chacun des acteurs de la chaîne de connaître ce retard en temps réel pour prendre les décisions qui s’imposent et optimiser la gestion."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.