Voitures électriques : des recharges plus chères que l'essence

C'est un des avantages majeurs de la voiture électrique : le plein d'électricité coûte moins cher que celui de carburant. Mais cela va changer, car le consortium Ionity, qui exploite une quarantaine de bornes sur le réseau autoroutier français, va augmenter ses tarifs au 31 janvier. Explications.

FRANCE 2

Aujourd'hui, pour recharger sa voiture électrique sur l'autoroute, un seul tarif s'affiche sur les bornes : 8 €, quelle que soit la quantité d'électricité fournie. Mais Ionity, principal acteur du marché, veut changer ses prix. Fini le forfait unique ; place au nouveau tarif, à 0,79 €/kWh. Conséquence : une recharge complète pourrait coûter plus cher qu'un plein d'essence. Exemple : une Renault Zoé consomme environ 20 kWh pour 100 km, ce qui coûte 15,80 € au consommateur. Un véhicule thermique équivalent, une Renault Clio, par exemple, consomme 6 litres aux 100 km, soit environ 9 €. De quoi faire réfléchir ceux qui pensaient acheter une voiture électrique.

Des tarifs plus ou moins avantageux selon la marque de la voiture

Pour Ionity, le but est d'uniformiser les prix sur ses 200 bornes en Europe. Son patron, Michael Hajesch, évoque lui un "nouveau barème de prix (...) plus cohérent et plus transparent". Sauf qu'Ionity, financée en grande partie par BMW ou encore Volkswagen, offre des tarifs beaucoup plus avantageux aux propriétaires de véhicules de ces marques. Ce sont les autres modèles qui paieront le prix fort. Pour le spécialiste Nicolas Bernard, rédacteur en chef du magazine "Auto Plus", le développement de l'électrique sur les longs trajets devra de toute façon attendre encore quelques années. Aujourd'hui, le plus économique reste de recharger chez soi. Tarif moyen : 0,02 à 0,03 € le kilowatt-heure.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Zoé de Renault le 14 mars 2013
La Zoé de Renault le 14 mars 2013 (PATRICIA MELO MOREIRA / AFP)