Cet article date de plus de trois ans.

Villes : les vélos en libre-service déraillent

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Villes : les vélos en libre-service déraillent
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Beaucoup des vélos en libre-service dans les villes ont été vandalisés et vont être définitivement retirés.

Dégradés, inutilisables. Les vélos verts en libre-service ne rouleront plus dans les rues de Lille (Nord). Face au vandalisme, l'entreprise jette l'éponge, trois mois seulement après leur mise en service. "Nous ne pouvons plus supporter ni le coût financier, ni le coût moral des réparations."

20 vélos sur 400 encore en état à Reims

Le concept ? Des vélos en libre-service géolocalisés que l'utilisateur déverrouille avec une application et peut laisser n'importe où. À Lille, il y en a eu jusqu'à 800. L'entreprise retire ses vélos de Lille, Bruxelles (Belgique) et Reims (Marne). Dans cette ville, seuls 20 vélos sur 400 sont encore utilisables. Mais certains concurrents, eux, n'ont pas renoncé à occuper le haut du pavé. À Metz (Moselle), voilà un mois qu'une centaine de vélos est en circulation. Pour éviter l'incivilité, l'entreprise mise sur la prévention pour se garer d'abord. L'utilisateur se voit indiquer des zones agréées par la mairie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.