Cet article date de plus de trois ans.

Vélib' : la mairie de Paris réclame le remplacement de 3 000 vélos inutilisables

Selon le syndicat Velib' Autolib', 670 stations étaient en service jeudi, dont seulement 263 étaient raccordées directement au courant. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une station Vélib' dans le 9e arrondissement de Paris, le 24 avril 2018. (MAXPPP)

Le nouveau Vélib' continue de dérailler. La mairie a demandé, jeudi 26 avril, un "plan d'urgence" et le remplacement d'ici une semaine de 3 000 vélos inutilisables à l'opérateur Smovengo. La "situation s'est fortement dégradée" depuis la mi-avril, a affirmé devant la presse Christophe Najdovski, adjoint EELV aux Transports de la maire PS de Paris Anne Hidalgo, au lendemain d'une rencontre entre les élus et l'opérateur.

Un mouvement de grève chez Smovengo

Les difficultés rencontrées depuis le 1er janvier par le consortium à raccorder au réseau électrique le dispositif de vélos en libre-service l'ont conduit à alimenter près de deux tiers des stations avec des batteries, a-t-il expliqué. Or ces batteries, si elles ne sont pas régulièrement alimentées et remplacées, se déchargent "et le mouvement de grève actuel, qui entraîne l'absence de maintenance, fait que la situation s'est aggravée", a-t-il insisté. L'opérateur Smovengo, chargé du déploiement du nouveau Vélib', est en effet confronté à une grève après les multiples dysfonctionnements techniques.

Selon le syndicat Velib' Autolib', 670 stations étaient en service ce jeudi, dont seulement 263 étaient raccordées directement au courant. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.