Vélib' : 37 salariés grévistes de Smovengo devant le tribunal

37 salariés grévistes de Smovengo, l’opérateur de Vélib', comparaissent devant le tribunal de grande instance de Paris vendredi. La grève ralentit le plan de remise en état du parc des vélos Vélib'.

Les nouveaux vélos en libre-service Vélib\'.
Les nouveaux vélos en libre-service Vélib'. (DANIEL FOURAY / MAXPPP)

37 salariés grévistes de Smovengo – l’opérateur en charge du déploiement du Vélib’ – sont assignés devant le tribunal de grande instance de Paris vendredi 11 mai, à 15h. Les agents chargés de la régulation des vélos sont en grève depuis le 17 avril pour réclamer une revalorisation des salaires la nuit, les jours fériés et les dimanches. Ce mouvement social intervient alors qu’un plan d’urgence a été annoncé jeudi 3 mai pour relancer Vélib’. Pour l’instant l’entreprise Smovengo aurait retiré les 3 000 vélos bloqués en station mais n’en aurait remis que 2 000 en circulation selon les informations de France Bleu Paris.

"On nous reproche d’avoir fait la grève"

La grève des agents régulateurs freinerait la remise en service du parc Vélib’, même si les salariés affirment que la direction fait appel à des intérimaires. "Dans ces assignations, il y a de tout, explique un salarié, qui a été assigné en référé par son employeur et qui préfère rester anonyme. On nous reproche de ne pas avoir déposé de préavis de grève, de bloquer les dépôts et de mettre en péril le système Vélib'. Mais les dysfonctionnements ont commencé bien avant la grève. Nous mettre ça sur le dos, c'est vraiment déplorable."

Les agents grévistes dénoncent des négociations au point mort, ce que conteste la direction "Notre objectif est de sortir de cette crise le plus rapidement possible" précise Jorge Azevedo à France Bleu Paris.

Le service de vélo en libre-service Vélib' sera gratuit en avril, mais et peut-être aussi en juin pour ses abonnés d'après un vote des élus parisiens vendredi 4 mai.