Un accord trouvé entre le gouvernement et les sociétés d'autoroutes

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, annonce ce jeudi qu'un accord sur un plan de relance a été trouvé entre le gouvernement et les sociétés d'autoroutes.

(L'accord valide un plan de relance de 3,2 milliards d'euros © Maxppp)

Un accord pour les autoroutes. Ce jeudi, Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie annnonce qu'un compromis a été trouvé entre le gouvernement et les sociétés d'autoroutes. Ils se sont mis d'accord sur un plan de relance autoroutier de 3,2 milliards d'euros. En échange, le gouvernement allonge en moyenne les concessions de deux ans. Les sociétés d'autoroutes s'étaient engagées à ce que 80% des travaux du plan d'investissements soient réalisés dans les trois ans.

Concernant la hausse possible des tarifs des péages, Emmanuel Macron explique que le gel des tarifs de 2015 ne sera pas rattrapé en 2016 mais lissé sur les prochaines années. "Ce rattrapage sera fait progressivement dans le temps pour qu'il ait le moins d'impact pour nos concitoyens ". Les tarifs des péages continueront donc d'augmenter mais désormais une autorité de régulation les contrôlera. A Bercy on assure que cela permettra de modérer les hausses. Les tarifs des péages ont grimpé de plus de 20% en 10 ans, explique le ministère de l'économie qui espère qu' à l'avenir, les augmentations seront plus raisonnables.

Le nouvel accord inclut d'autre part une clause de "surprofits" prévoyant que les bénéfices enregistrés par les sociétés d'autoroutes 30% au-dessus d'un objectif cible déterminé pour chaque année seront reversés à l'Etat, a précisé Emmanuel Macron.