Uber fait un petit pas envers ses chauffeurs

Des chauffeurs actifs sur Uber ont été reçu hier par la direction. Ils protestaient contre la décision de la plateforme de baisser ses tarifs de 20%, entièrement à la charge des VTC. La firme américaine ne reviendra pas sur cette baisse, mais pour tenter de calmer le jeu, elle a fait un pas en avant.

(Uber © BELPRESS/MAXPPP)

Pour calmer les inquiétudes des chauffeurs actifs sur sa plateforme, après l'annonce de la baisse des tarifs, Uber avait promis de maintenir leur chiffre d'affaires pendant six semaines. Or l'une des raisons de la colère des chauffeurs, c'est que pour obtenir ce privilège, il fallait être très bien noté, trop bien noté même selon eux.

"C'est déjà un premier pas de leur part, on espère qu'ils vont continuer dans cette voie là "

Hier, Uber à accepté de baisser cette note. Une victoire, selon Mohammed Radi de l'association des VTC de France qui a négocié avec la direction. "Auparavant il fallait avoir une note de 4,6, pour accéder au revenu minimum. Aujourd'hui Uber est redescendu à la note de 4,5 de satisfaction client, ce qui donne accès au revenu minimum à l'ensemble des 10 000 chauffeurs Uber. C'est déjà un premier pas de leur part, on espère qu'ils vont continuer dans cette voie là ".

Du côté de la direction, on confirme ce pas en avant. Il faut dire qu'un blocage des aéroports le jour des départ en vacances ça fait mauvais effet. Une note adressée aux chauffeurs sera envoyée dès demain, et d'ici cinq semaines, Uber en est persuadé, la baisse des prix aura attiré plus de client, ce qui fera plus de course, donc plus d'argent pour les chauffeurs, qui devraient s'y retrouver financièrement, selon elle. 

Les chauffeurs d'Uber remportent une petite bataille (Gaele Joly)
--'--
--'--