Cet article date de plus d'un an.

Transports alternatifs : plus de solutions qu'avant ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Transports alternatifs : plus de solutions qu'avant ?
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Pour ceux qui n'ont pas de voiture, il existe aujourd'hui des alternatives qui n'existaient pas il y a encore quelques années : le covoiturage, le vélo ou encore la trottinette électrique.

Vélo, trottinette, marche à pied, VTC ou covoiturage : tous les moyens sont bons pour se déplacer pendant la grève. Mais suffisent-ils à remplacer les transports en commun ? Catherine Chaillet, conductrice, s'est essayée au covoiturage avec la grève. Après son inscription sur un site en ligne de covoiturage, le succès a été immédiat. "J'ai dû recevoir plus d'une centaine de demandes en l'espace de 3 jours".

>> Grève du 9 décembre : suivez la situation en direct

Le covoiturage, grand gagnant de la grève

Avec la grève, le covoiturage est passé de 5 000 trajets par jour à 10 000 trajets, lundi 9 décembre, en Île-de-France, soit deux fois plus que d'habitude. Pour inciter les Franciliens à utiliser ce mode de transport, la région dédommage le conducteur et le passager ne paie rien. La dernière offre en développement, c'est la location de voitures entre particuliers. Ce sont des solutions récentes. Pendant la grève de 1995, rien de tout cela n’existait. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.