Transports : mort d'un ingénieur de la SNCF, nuit chaotique en direction du Sud-Ouest

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Transports : mort d'un ingénieur de la SNCF, nuit chaotique en direction du Sud-Ouest
FRANCE 2
Article rédigé par
L.Feuerstein, L.Chaussoy, K.Le Bouquin, H.Huet, D.Da Meda, M.Anglade, J-M.Perroux - France 2
France Télévisions

Des milliers de voyageurs bloqués, des trains annulés, des retards de plusieurs heures... le trafic ferroviaire a été fortement perturbé le dimanche 25 juillet, entre la gare Montparnasse (Paris) et la façade atlantique. En cause : un éboulement sur un chantier, qui a provoqué la mort d'un ingénieur de la SNCF. 

Tôt le lundi 26 juillet, à Massy-Palaiseau (Essonne), les secours étaient encore à la recherche du corps du cheminot enseveli, un ingénieur de 55 ans qui travaillait sur un chantier de la SNCF. L'affaissement à proximité des voies a provoqué une paralysie du nœud ferroviaire de Massy, dimanche 25. 70 TGV ont été bloqués sur la façade ouest. Des milliers de passagers ont été arrêtés dans des petites gares ou en pleine voie.

Billets remboursés

Vers 21 heures, à Montparnasse (Paris), de nombreux passagers espéraient encore prendre un train pour rentrer ou partir en vacances. Finalement, les derniers trains ont été annulés. À Bordeaux (Gironde), les voyageurs n'ont jamais reçu les informations idoines pour s'organiser. Peu après 23 heures, les TGV bloqués ont réussi à rejoindre la capitale, libérant des passagers épuisés. Le trafic ferroviaire vers l'ouest a quasiment repris sans encombre. La SNCF a affirmé que les billets seront remboursés à 100%.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.