Transports : le téléphérique urbain a le vent en poupe

Publié
Transports : le téléphérique urbain a le vent en poupe
Article rédigé par
J.Debraux, France 3 Régions, A.Grenier - France 3
France Télévisions

Vendredi 13 mai, le téléphérique urbain de Toulouse, en Haute-Garonne, a été officiellement mis en service. En France, d’autres villes ont déjà adopté ce moyen de transport en commun pour le moins original.

Les cabines suspendues vadrouillent depuis le matin du vendredi 13 mai. Le tout nouveau téléphérique urbain de Toulouse (Haute-Garonne) est le plus grand et le plus long de l’Hexagone. Les premiers à l’avoir emprunté ne boudent pas leur plaisir. "J’ai trouvé que c’était à couper le souffle", témoigne une jeune fille. La mise en service commerciale du Téléo est prévue lundi 16 mai. Elle devrait changer le quotidien des Toulousains.

Cinq téléphériques urbains en France et des projets

Le téléphérique urbain est un moyen de transport écologique, qui peut permettre de désengorger les grandes villes. Et ce nouveau moyen de circuler a le vent en poupe. En France, le premier téléphérique à avoir été construit, en 1934, est situé à Grenoble (Isère). Puis, Brest (Finistère), Toulon (Var) et Saint-Denis de la Réunion se sont laissés séduire par cette idée. Dans d’autres villes, il n’est encore qu’à l’état de projet, comme à Créteil (Val-de-Marne), Nice (Alpes-Maritimes) et Ajaccio. D’ailleurs, en Corse, les travaux devraient débuter en 2023. "Les routes sont tellement bloquées de partout actuellement, c’est une excellente idée", affirme une habitante. En revanche, dans le Rhône, celui qui devait relier Lyon à Villefranche n’a pas vu le jour en raison de l’hostilité des habitants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.