Vidéo Transports : des avions volent à vide pour conserver leurs créneaux de décollage et d’atterrissage

Publié Mis à jour
Transports : des avions volent à vide pour conserver leurs créneaux de décollage et d’atterrissage
FRANCEINFO
Article rédigé par
S. Lanson, V. Lejeune - franceinfo
France Télévisions

Afin de conserver leurs créneaux de décollage et d’atterrissage, certaines compagnies aériennes auraient quasiment volé à vide.

Des avions vides, sans aucun passager, vont quand même voler. C’est notamment le cas de la compagnie aérienne allemande Lufthansa qui va opérer cet hiver 18 000 vols qu’elle juge inutiles, dont 3000 pour sa filiale belge. "Nous serons forcés d’opérer ces vols à cause de l’importance des droits de décollage et d’atterrissage pour une compagnie aérienne", explique Maaike Andries, porte-parole de Brussels Airlines, précisant que ces tranches horaires sont capitales pour leur futur.

Des règlementations européennes contraignantes

Avant la pandémie, les règlementations européennes imposaient d’effectuer 80% des vols d’un créneau aérien pour ne pas le perdre. Afin de ne pas pénaliser les compagnies, cette règle avait été supprimée au plus fort de la crise. Désormais, Bruxelles exige que 50% de ces réseaux soient utilisés. "C’est un non-sens économique, écologique et social", s’insurge George Gilkinet, le ministre belge de la mobilité et des transports. De son côté, Air France assure ne jamais avoir opéré de vol vide et ne pas prévoir de le faire. La compagnie se dit toutefois favorable à un changement de ces règles pour s’adapter aux fluctuations liées à la pandémie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.