Cet article date de plus d'un an.

Transports : avec son plan à 100 milliards d’euros, le gouvernement parie sur le ferroviaire

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Transports : avec son plan à 100 milliards d’euros, le gouvernement parie sur le ferroviaire
Article rédigé par France 3 - L.Seux, H.Capelli, A.Dupont, C.Graziani, E.Pairaud
France Télévisions
France 3
Vendredi 24 février, la Première ministre Élisabeth Borne a présenté un plan à 100 milliards d’euros. Le but : moderniser le réseau ferroviaire de plus en plus décrié, avec notamment la création de RER dans les grandes villes sur le modèle parisien.

Limoges (Haute-Vienne) est de plus en plus éloignée de la capitale. Avec un trajet de 3h38 en moyenne, son réseau ferroviaire souffre aussi de retards récurrents et d’annulations de dernière minute. La ville pourrait bénéficier du plan de 100 milliards d’euros sur 17 ans annoncé par la Première ministre Élisabeth Borne. "Ces moyens exceptionnels pourraient nous permettre deux objectifs : mettre un terme au vieillissement du réseau et le moderniser", a-t-elle annoncé.

Une mesure jugée insatisfaisante

Projet phare : la création de RER métropolitains. Pour Carole Delga, présidente de la région Occitanie, "ce n’est pas suffisant. Nous avons demandé 100 milliards pour les dix prochaines années". Le Réseau Action Climat estime que le montant "doit être plus précis sur la place accordée aux petites lignes et aux trains de nuit. C’est indispensable pour offrir des alternatives à la voiture et à l’avion". Élisabeth Borne a ouvert la porte à la taxation des gros pollueurs, comme le secteur aérien et les sociétés d’autoroute.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.