Cet article date de plus de six ans.

Transports : quand les communes pensent au téléphérique urbain

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Transport : quand les communes pensent au téléphérique urbain
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Pour faire face à l'engorgement de la circulation dans certaines villes, le téléphérique urbain est une option envisagée. Une solution déjà appliquée à l'étranger.

Circuler dans les airs plutôt qu'au sol. C'est une idée qui séduit certaines communes, pour lutter contre les embouteillages notamment. Elles pensent à développer le téléphérique urbain. Brest sera la première commune à relier ses transports en commun à un téléphérique. Une idée qui pose de nombreuses questions aux habitants, qui s'interrogent : "Le vent ? à partir de 110 km/h les cabines s'arrêteront" répond un membre de la mairie. La première cabine a été posée, à terre, pour que les habitants puissent venir l'essayer.

Trois fois moins cher

Objectif du téléphérique, long de 500 mètres : relier le centre-ville à un nouveau chantier en construction, en à peine trois minutes, de l'autre côté de la rivière. "Le téléphérique nous a paru la solution la plus innovante. Les autres hypothèses, ça aurait été de faire un pont, le coût c'est à peu près trois fois celui du téléphérique" explique François Cuillandre, maire de Brest, au micro de France 2.  À Grenoble, un téléphérique est déjà en place. Mais il est uniquement touristique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.