Train de nuit : un collectif déplore le manque d'investissement dans le budget 2023 et interpelle les parlementaires

Les membres du ollectif "Oui au train de nuit "regrettent que "rien n'apparaisse dans le projet de budget de l'État" concernant ce mode de transport.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des voyageurs sont dans le train de nuit entre Paris et Nice, le 20 mai 2021, le jour de sa remise en service après son arrêt depuis décembre 2017. Photo d'illustration. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

"La commande de matériel neuf de trains de nuit ne peut plus attendre", exhorte mardi 27 septembre le collectif "Oui au train de nuit", alors que le gouvernement a présenté lundi son budget pour l'année 2023. Les membres de ce collectif regrettent que "rien n'apparaisse dans le projet de budget de l'État" concernant ce mode de transport, et appellent les parlementaires à se mobiliser pour encourager le gouvernement à investir massivement dans les trains de nuit, faiblement émetteurs en gaz à effet de serre.

"Ces dernières années, beaucoup de choses ont été faites pour rénover à court terme du matériel âgé de plus de 40 ans", reconnaît auprès de franceinfo Nicolas Forien, porte-parole du collectif, rappelant la réouverture de trois lignes permise par le plan de relance. Mais ce dernier invite le gouvernement à "passer la vitesse supérieure", au vu de l'urgence climatique, pour "acter la renaissance des trains de nuit" alors que "le reste de l'Europe investit massivement dans le ferroviaire."

"La commande de matériel neuf de trains de nuit n’est toujours pas lancée. Pourtant, un rapport gouvernemental, publié en 2021, a démontré la pertinence d’un réseau dense de trains de nuit nécessitant la construction de 600 voitures, de locomotives et de quatre centres d’entretien, pour 1,5 milliard d’euros", détaille le collectif.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.