VIDEO. Paris : "On va vers une transformation du périphérique, moins de voitures et moins de voies"

David Belliard, président du groupe EELV au Conseil de Paris, assure sur franceinfo mardi que "rien n'est gravé dans le marbre", alors qu'un rapport sur l'avenir du périphérique parisien est remis à la maire de Paris, Anne Hidalgo. Parmi les mesures préconisées, la baisse de la vitesse à 50km/h et la suppression de voies.

franceinfo

"On n'est pas en train de dire que demain on va fermer le périphérique", mais "on va vers une transformation du périphérique, vers moins de voitures, moins de voies", explique mardi 30 avril sur franceinfo David Belliard, président du groupe EELV au Conseil de Paris alors qu'un rapport sera remis le 21 mai à Anne Hidalgo, la maire de Paris, sur l'avenir du périphérique parisien. Plusieurs mesures chocs sont préconisées comme notamment la baisse de la vitesse à 50 km/h et la suppression de voies. "Rien n'est encore gravé dans le marbre puisqu'il y a une discussion en ce moment entre les élus", précise-t-il.

Aujourd'hui, il y a quand même une forme de consensus avec l'ensemble des gens qui sont représentés au Conseil de Paris pour dire qu'il faut changer, que ce n'est plus possible.

David Belliard

à franceinfo

Selon l'élu écologiste, la transformation du périphérique est urgente. Il évoque ainsi en premier lieu une problématique de santé publique : "Le périphérique, plaide-t-il, c'est énormément de bruit et énormément de pollution, notamment pour les riverains et ceux qui habitent aux alentours, qui sont les premiers impactés par la pollution aux particules fines." "Vous avez une question climatique, poursuit l'élu, une question environnementale importante. Les métropoles sont confrontées à cette question et Paris ne fait pas exception."

Encourager le covoiturage

Parmi les pistes du rapport figure l'option de réserver une voie au covoiturage : "Il y a une personne par voiture qui roule sur le périphérique aujourd'hui. Et ça peut être divisé facilement au moins par deux", explique-t-il. "Tout ceci devrait être discuté avec l'ensemble des communes et des maires et des élus de la métropole du Grand Paris et plus largement devra faire l'objet d'une concertation générale."

David Belliard, président du groupe EELV.
David Belliard, président du groupe EELV. (FRANCEINFO)