Vacances : voyage avec les passionnés de la Nationale 7

Sur la route des vacances, certains automobilistes préfèrent à l’autoroute un chemin plus tranquille, paisible et chargé d’histoire : la Nationale 7.

France 3

Quand la destination compte moins que le voyage. À bord de sa 404 d’époque, Thierry Dubois est l’un de ces passionnés d’Histoire pour qui la route des vacances restera toujours cette route historique : la Nationale 7. "Il y a toujours beaucoup d’émotion, quand on sait que le moindre village a été traversé par tous les rois de France, par exemple, se réjouit-il. La Nationale 7, c’est de l’émotion à tous les kilomètres".

Boudée par les Français ?

Ne pas se presser, profiter de la route, voilà l’esprit de celle qui, au XXème siècle, est devenue le symbole des congés payés et les Trente Glorieuses. Près de 1 000 kilomètres de Paris à Menton (Alpes-Maritimes), l’ancienne route nationale 7, qui traverse cinq régions, a pourtant été déclassée pour devenir route départementale en 2006. La majorité des français lui préférera donc l’autoroute, plus rapide, plus confortable, mais pour les amoureux de la Nationale 7, prendre la route, c’est déjà le début des vacances.

Le JT
Les autres sujets du JT