Cet article date de plus d'un an.

Vacances scolaires : Bison Futé classe le vendredi 28 avril rouge pour les départs d'Ile-de-France, le trafic sera moins chargé samedi et dimanche

Les vacances de la zone C, regroupant l'Occitanie et l'Ile-de-France, entrent dans leur deuxième semaine. Les retours de la zone B, en revanche, seront plus étalés du fait du 1er-Mai.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un ralentissement sur l'autoroute A7 au niveau de Portes-lès-Valence (Drôme), le 13 août 2022. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)

A quoi s'attendre sur les routes pour le dernier week-end des vacances de printemps ? Bison Futé dresse des prévisions contrastées. Vendredi 28 avril, la région Ile-de-France sera classée rouge dans le sens des départs. Elle est, avec l'Occitanie, la seule région dont les vacances scolaires entrent dans leur deuxième semaine.

Les premiers ralentissements sont attendus pour la fin de matinée en direction des barrières de péage des autoroutes A10 et A6 ainsi que sur les axes convergeant vers ces autoroutes. La circulation sera très difficile jusqu’en début de soirée. Des difficultés sont également attendues sur l'A13 dès le début de l’après-midi. Bison Futé conseille de quitter ou de traverser l’Ile-de-France avant 12 heures.

Lundi orange pour les retours

Samedi, l'Ile-de-France sera classé en orange, synonyme d'une circulation "difficile", selon l'organisme. Dans le sens des retours, c'est lundi 1er mai que la région parisienne est classée en orange, la journée étant fériée et marquant la fin d'un long week-end. Bison Futé conseille de rejoindre ou de traverser l'Ile-de-France avant 14 heures. Le reste de la France est au vert tout le week-end, dans le sens des départs comme des retours.

Les vacances scolaires de la zone B, comprenant la Bourgogne-Franche-Comté, l'Auvergne-Rhône-Alpes et la Nouvelle-Aquitaine, se terminent mardi 2 mai. Les élèves de la zone A ont déjà repris les cours depuis le 24 avril.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.