Vacances : prendre les petites routes ne fait pas éviter les embouteillages

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Vacances : prendre les petites routes ne fait pas éviter les embouteillages
France 3
Article rédigé par
M.Justet, France 3 Regions, L.Michel - France 3
France Télévisions

Certains automobilistes ont choisi de prendre les petites routes pour éviter les bouchons, samedi 31 juillet, une journée de chassé-croisé classée noire par Bison Futé. En vain. 

Sortir des autoroutes, des axes embouteillées lors des week-ends de chassé-croisé, reste un plan B pour beaucoup d'automobilistes. Mais samedi 31 juillet, journée classée noire sur les routes par Bison Futé, prendre les petites routes n'a pas fait éviter les bouchons aux conducteurs, notamment sur la D86 près de Lyon (Rhône). Certains ont vite déchanté. "C'est assez lent, on attend depuis deux heures comme ça, on a essayé d'éviter l'autoroute, mais finalement, les petites routes, c'est la même chose", constate un conducteur. Malgré ces désagréments, certains vacanciers ne regrettent pas leur choix. "Il y a plein de choses à voir en dehors de l'autoroute", estime l'un d'entre eux. 

Un danger pour les petits villages 

Pour les vacanciers qui ne sont pas pressés, les routes buissonnières permettent de voir du paysage. Mais pour les riverains, c'est une véritable galère. La célèbre nationale 7 se situe sur la route des vacances. Le petit village de Saint Cannat (Bouches-du-Rhône) est la porte d'entrée de la Méditerranée. Le trafic est tel que la police doit intervenir pour faire la circulation. Le bruit et le danger provoqués par ces voitures agacent les habitants.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Trafic

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.