Vacances : comment gérer le mal des transports ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Vacances : comment gérer le mal des transports ?
FRANCE 2
Article rédigé par
C. Guyon, N. Ramaherison, M. Lecointre, M. Dreujou, C. Cormery, J. Cohen-Olivieri - France 2
France Télévisions

En cette période de vacances estivales, nombreux sont les Français à prendre la voiture. Mais beaucoup souffrent du mal des transports, en particulier les enfants.

Le mal des transports peut toucher tout le monde, mais les enfants y sont particulièrement confrontés, notamment de 2 à 12 ans. Avec les vacances d'été, beaucoup de Français prennent leur voiture. "J'avais mal au cœur, donc j'ai demandé à ma maman de me passer un sac-poubelle et puis, j'ai vomi dedans", explique une fillette. Mal au cœur, mal au ventre, les parents sont parfois un peu perdus, et sans solution.

Toujours regarder devant

Pour la petite Anna, ses parents ont tout tenté : spray buccal, huiles essentielles, bracelet d'acuponcture, rien ne fonctionne. "On s'arrête beaucoup avec mon mari, on en profite, on la fait sortir, s'aérer, manger, boire", réagit sa mère. L'explication du mal des transports réside dans une contradiction sensorielle. L'organe de l'équilibre situé dans l'oreille interne perçoit les mouvements de la voiture et indique au passager qu'il bouge, mais en roulant, le corps est immobile. Il existe des médicaments en pharmacie, mais d'autres comportements peuvent aider : ne pas manger un repas copieux avant un trajet et à l'arrière du véhicule, toujours regarder devant.



Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Trafic

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.