Trafic d'antiquités : un expert français mondialement connu mis en examen

Publié
Musées : un expert français mondialement connu mis en examen pour un trafic d'antiquités
Article rédigé par
L.Feuerstein, G.Messina, J.-M.Lequertier, A.Canestraro, J.Cohen-Olivieri - France 2
France Télévisions

Au début de l'année, une enquête sur un trafic d'antiquités a conduit à la mise en examen d'un expert français mondialement connu : Christophe Kunicki. Il aurait vendu au Louvre d'Abu Dhabi et au Metropolitan de New York des œuvres pillées.

Deux musées prestigieux sont au cœur d'un scandale : le Louvre d'Abu Dhabi (Émirats arabes unis) et le Metropolitan Museum of Art de New York (États-Unis). Une enquête révèle qu'une dizaine d'œuvres pillées auraient été exposées pendant des années dans leurs vitrines. Il s'agit de chefs-d'œuvre de l'Antiquité, comme un sarcophage acheté par le musée new-yorkais à 3,5 millions d'euros.

Un système de faux documents

Point commun de ces œuvres : elles auraient été vendues par un expert français mondialement connu : Christophe Kunicki. Il a été mis en examen pour escroquerie, association de malfaiteurs et usage de faux, au grand étonnement des antiquaires de Paris. Selon les enquêteurs, il aurait utilisé un système de faux documents pour importer ces objets sans éveiller les soupçons. Avec du vieux papier et des machines à écrire hors d'âge, des intermédiaires lui auraient fabriqué des certificats d'importation bidons.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.