Pont de l'Ascension : Vinci Autoroutes attend "4 millions d'automobilistes par jour", soit deux fois plus qu'en temps normal

Morgane Sauzay, responsable communication de Vinci Autoroutes Rhône Alpes Auvergne, appelle sur franceinfo à la vigilance des automobilistes pour éviter les "accrochages" à cause des embouteillages.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des automobilistes circulent dans un trafic dense sur l'autoroute A7 près de Lyon, le 31 juillet 2021. Photo d'illustration. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

"Sur un gros week-end comme celui de l'Ascension", la responsable communication de Vinci Autoroutes Rhône Alpes Auvergne Morgane Sauzay estime mercredi 25 mai sur franceinfo attendre "4 millions d'automobilistes par jour" sur son réseau. "C'est le premier gros week-end de l'année. En temps normal, on accueille 2 millions d'automobilistes."

Les premiers ralentissements ont d'ailleurs déjà commencé dans la vallée du Rhône "quand on quitte Lyon en direction du Sud". Pour ce mercredi classé rouge par Bison Futé, il y aura vraiment du monde "en fin de journée à l'approche des grandes agglomérations". Jeudi en revanche, ça commencera "dès le matin jusqu'en milieu d'après-midi". Et alors que dimanche sera classé noir avec tous les retours concentrés sur une même journée, Morgane Sauzay s'attend à des difficultés "depuis tôt le matin jusqu'à même minuit sur certains axes."

Des patrouilles renforcées sur le réseau

"Tout le monde est mobilisé" pour ce week-end chargé à Vinci Autoroutes, assure-t-elle. "On a renforcé les patrouilles d'hommes et femmes en jaune sur le réseau mais aussi nos régulateurs dans les PC sécurité pour réguler le trafic et réduire l'apparition de bouchons, même s'il y en aura." Sur les aires de repos, "les restaurants et stations services ont également renforcé leurs équipes en faisant appel aux premiers saisonniers."

La responsable communication de Vinci Autoroutes Rhône Alpes Auvergne appelle à la vigilance des automobilistes pour éviter les "accrochages" à cause des "accordéons" et des embouteillages qui vont se former. "Il faut être pleinement concentré pour anticiper les ralentissements et ne pas regarder son téléphone." Elle conseille également de prendre "de quoi boire en route et pendant les bouchons" parce qu'il va faire chaud. Morgane Sauzay rappelle également qu'"une pause s'impose toutes les deux heures."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Trafic

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.