Cet article date de plus de trois ans.

Paris : Hidalgo va prendre un arrêté "permanent" de piétonnisation des voies sur berges

La maire socialiste de la capitale a fait appel de l'annulation de cette mesure par la justice.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une voie sur berge piétonnisée à Paris, le 23 novembre 2016. (MAXPPP)

Anne Hidalgo n'a pas dit son dernier mot. La maire de Paris va prendre "dès cette semaine" un arrêté "permanent" pour maintenir piétonnes les voies sur berges de la rive droite, une mesure qui avait été annulée par la justice fin février. L'édile socialiste de la capitale le déclare dans une interview à Libération, dimanche 4 mars. L'élue rappelle au passage qu'elle a fait appel de cette décision judiciaire.

Le futur nouvel arrêté "prend en compte les recommandations du tribunal administratif", précise la maire de Paris, qui juge qu'il y a "un problème dans la façon dont le droit de l'environnement est interprété dans notre pays". Ainsi, le nouvel arrêté va se fonder "sur une nouvelle base légale, un autre terrain, relatif à la défense du patrimoine et à l'intérêt touristique".

"Il ne faut pas rouvrir les berges à la circulation"

Anne Hidalgo indique travailler avec l'Elysée et le préfet de police qui sont, selon elle, "convaincus qu'il ne faut pas rouvrir les berges à la circulation automobile"Elle estime que la droite régionale et parisienne, à l'origine du recours judiciaire, s'était "fourvoyée" et a jugé son "attitude irresponsable" car elle "n'assume pas" que la décision du tribunal risque de conduire à la réouverture d'une autoroute urbaine.

"Ma conviction est que la conquête de cet espace par les piétons et les circulations douces était utile et nécessaire. D'ailleurs, les désagréments pour les automobilistes sont aujourd'hui limités", assure la maire de Paris. "En un an, le trafic de report a baissé de 28,8 % sur les quais hauts rive gauche, de 11,2 % sur les quais hauts rive droite et de 5,4 % sur le boulevard Saint-Germain. Les encombrements sont donc bien temporaires", fait valoir la socialiste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Trafic

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.