Grève contre la réforme des retraites : le périple d'une infirmière à domicile

Depuis le 5 décembre, les transports en commun parisiens sont très fortement perturbés. Une infirmière à domicile est obligée de bousculer ses habitudes pour honorer ses rendez-vous avec les patients. 

France 2

Anne Pinson est infirmière. Elle prodigue des soins à domicile. Lundi 16 décembre, sa journée commençait à 8 heures. Aujourd'hui, elle a rendez-vous à 5h30 avec un collègue. Elle fait du covoiturage jusqu'à Paris. D'habitude, tous deux prennent les transports en commun.

Arriver sur Paris de bonne heure pour éviter les embouteillages

"C'est vrai qu'on arrive de très bonne heure sur Paris, on arrive quand ça circule bien, entre 6 heures et 6h15, mais c'est surtout pour être sûrs de ne pas être dans les embouteillages", explique Alain Demery, le conducteur, qui est lui aussi infirmier. Le premier rendez-vous d'Anne Pinson est à 8 heures. Elle doit patienter dans les bureaux de son employeur, puis doit marcher à nouveau, faute de transports. De plus, ses visites durent plus longtemps. Les aides-soignantes ne pouvant pas toujours se déplacer, elle doit faire une partie de leur travail, en plus de ses tâches habituelles d'infirmière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Richard Strauss, médecin de l\'université d\'Etat de l\'Ohio (Etats-Unis) entre 1978 et 1998 et mort en 2005, est accusé d\'avoir agressé sexuellement 177 étudiants hommes pendant environ vingt ans. 
Richard Strauss, médecin de l'université d'Etat de l'Ohio (Etats-Unis) entre 1978 et 1998 et mort en 2005, est accusé d'avoir agressé sexuellement 177 étudiants hommes pendant environ vingt ans.  (ARNO BURGI / DPA / AFP)