Commerce : le marché de la contrefaçon, un trafic qui prend de l'ampleur

Publié
Commerce : le marché de la contrefaçon, un trafic qui prend de l'ampleur
Article rédigé par
B. Delombre, T. Guery, S. Giaume, F. Prigent, France 3 Poitou-Charentes - France 2
France Télévisions

Les contrefaçons prolifèrent en France. En raison notamment de transactions facilitées en ligne, les trafics s'étendent et concernent désormais tout le pays. 

Aux portes de Paris, le marché de la contrefaçon a pignon sur rue. Sur les trottoirs, les étals sont garnis de vêtements, arborant parfois les signes de grands couturiers et vendus au prix d'un simple tee-shirt. On trouve également des chaussures, des sacs ou des lunettes de soleil. "C'est presque les mêmes, seulement il n'y a que le tissu qui change", reconnaît un vendeur. Vendre et acheter ces copies est passible de trois ans de prison, et 300 000 euros d'amende. Nul ne se cache pourtant de faire commerce de produits factices. "Il y a des grossistes derrière, ils ont les magasins, ils nous donnent et nous on vend", explique un autre vendeur. 

9 millions de produits contrefaits saisis en France en 2021  

L'importation des contrefaçons est à portée de clic. Il suffit de se rendre sur un site de commerce en ligne chinois pour trouver des parfums à prix réduits, copiant une grande marque française. Il est possible d'acheter des maillots de football : 11 euros l'unité pour 60 maillots, selon un mail du fournisseur. Ils sont ensuite envoyés en France par cargo. Avec les transactions facilitées par internet, les trafics s'étendent et concernent désormais toute la France. Des policiers de La Rochelle (Charente-Maritime) ont récemment découvert un pavillon converti en usine clandestine. Montant du butin ? Plus de 300 000 euros. Au total, en 2021, plus de 9 millions de produits contrefaits ont été saisis en France.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.