Circulation différenciée : 641 infractions relevées à la mi-journée en Île-de-France

Plus de 300 agents sont mobilisés dans la capitale et sa proche banlieue.

La circulation différenciée s\'applique également dans la métropole lilloise, où des contrôles routiers ont aussi lieu, le 27 février 2019.
La circulation différenciée s'applique également dans la métropole lilloise, où des contrôles routiers ont aussi lieu, le 27 février 2019. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Mercredi 27 février à la mi-journée, 641 infractions ont été relevées à Paris et en proche banlieue, lors de contrôles routiers, mis en place pour veiller à l'application de la circulation différenciée, a appris France Bleu Paris.

Parmi les 641 infractions relevées, 125 sont liées à la circulation différenciée. Les amendes concernent notamment l'absence de vignette Crit'Air sur le pare-brise du véhicule, un document obligatoire depuis deux ans. L'amende s'élève dans ce cas à 68 euros. La police a parfois demandé l'immobilisation de la voiture du contrevenant, qui ne pourra récupérer son véhicule qu'à la fin de la circulation différenciée, ce mercredi à minuit. D'autres automobilistes ont pu repartir sans contravention, les policiers appréciant la situation au cas par cas.

Pour ne pas avoir respecté la vitesse maximale autorisée, abaissée depuis la semaine dernière de 20km/h, 485 automobilistes ont également été verbalisés. Au total, 350 agents sont mobilisés sur une cinquantaine de points.