Taxis : "UberPOP n'a pas été jugé illégal" se défend Thibaud Simphal, directeur général d'Uber France

Au lendemain de l'importante grève nationale des taxis, Thibaud Simphal, directeur général d'Uber France, a défendu sur France Info l'exploitation de son application UberPOP et s'est engagé à arrêter dès qu'une décision de justice l'exigera.

(Thibaud Simphal le directeur général d'Uber France © Thibaud Simphal)

La ligne de défense d'Uber France reste imperturbable, quoi qu'en disent le gouvernement et le Président de la République, François Hollande. Jeudi soir, Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur a même annoncé une plainte contre Uber France car l'enterprise a, selon lui, incité les chauffeurs à commettre des "infractions pénales".

"Il y a déjà eu une décision de justice et UberPOP n'a pas été jugé illégal" a expliqué sur France Info Thibaud Simphal, le directeur général d'Uber France.

"La loi française n'est pas claire, a-t-il souligné au micro de Fabienne Sintès. Donc on attend que le Conseil Constitutionnel se prononce car rien n'est joué." 

"Si une décision de justice demandait l'arrêt immédiat d'UberPOP, on le ferait" Thibaud Simphal

"Nous ne sommes pas contre les taxis ! " Thibaud Simphal
--'--
--'--

Uber France a d'ailleurs lancé une pétition pour la défense de son application. Elle a recueilli 93.600 signatures en une journée.