Cet article date de plus de deux ans.

Transports : Blablacar rachète Ouibus à la SNCF

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Transports : Blablacar rachète Ouibus à la SNCF
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un changement d’envergure s’est opéré dans le monde des transports. Jugés trop peu rentables, les "Macron bus" ont été cédés par la SNCF à BlaBlacar.  

Une page se tourne dans le monde des transports. Terminé les Ouibus, place bientôt aux BlaBlaCar. La plateforme de covoiturage rachète à la SNCF ses fameux "cars Macron", jugés trop peu rentables. La moitié des salariés, essentiellement des chauffeurs, vont être reclassés au sein de la compagnie ferroviaire. Plus globalement, c’est l’ensemble du secteur qui est en pleine restructuration.

Un modèle économique qui n’est pas rentable

En août 2015, celui qui est encore ministre de l’Économie lance les fameux "cars Macron". Un modèle économique qui doit révolutionner le marché des liaisons nationales en autocar. Aujourd’hui, il n’est toujours pas rentable. Sur les cinq premières compagnies, il n’en reste que trois : Flixbus (50% du marché), Ouibus (30% du marché) et Isilines (20% du marché). Le taux de remplissage est encore nettement insuffisant. En 2017, il n’était que de 54% pour Ouibus. L’entreprise accumulait les pertes : 36 millions d’euros en 2017.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.