Transports : la SNCF épinglée par la Cour des comptes

D'après la Cour des comptes, la SNCF doit accélérer les suppressions d'emploi et rendre ses agents plus polyvalents tout en revenant sur certains de leurs avantages.

France 2

Il est temps d'agir. Dans un récent rapport, la Cour des comptes accable la Sncf. Trop de salariés, pas assez de modernité, manque de productivité... voici les conclusions de la Cour des comptes qui presse la Société nationale des chemins de fer français à prendre des mesures fortes. Le rapport préconise pour les années à venir une suppression de 2 000 emplois à temps plein. De plus, la Cour des comptes pointe du doigt la mauvaise gestion des ressources humaines de cette entreprise qui pratique des augmentations à l'ancienneté non au mérite et qui accorde des primes trop facilement.

"Une opération qui consiste à calomnier les cheminots"

Et pourtant, la SNCF s'est déjà séparée de 6 000 agents entre 2012 et 2017 sur un effectif total de 150 000 personnes. Pour les syndicats, la Cour des comptes tente de les discréditer. "C'est une opération qui consiste à calomnier les cheminots en les faisant passer pour des privilégiés", comme l'a fait savoir Fabien Villedieu, syndicaliste Sud-Rail. Le 5 décembre, commencera une grande mobilisation contre la réforme des retraites. Les cheminots annoncent une grève illimitée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un agent SNCF lors de la grève du 28 octobre 2019, à la gare de Bordeaux (Gironde). 
Un agent SNCF lors de la grève du 28 octobre 2019, à la gare de Bordeaux (Gironde).  (Valentino BELLONI / Hans Lucas / AFP)