Cet article date de plus de quatre ans.

Trains : Les agents SNCF essaient d'éviter la paralysie

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Trains : Les agents SNCF essaient d'éviter la paralysie
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La SNCF a activé mercredi 18 janvier son plan grand froid : chasse-neiges, chalumeaux, réchauffeurs automatiques des voies, comment éviter trop de perturbations pour les voyageurs ? Reportage à Saverne (Bas-Rhin).

C'est le veilleur de nuit hivernal de la gare de Saverne (Bas-Rhin). Entre 22h et 5h du matin, Didier Rohfritsch entretient les trains qui dorment à l'extérieur. Il accomplit cette mission quand les conditions météo l'exigent, en cas de neige, de givre ou de grand froid, comme cette nuit du mardi 17 à mercredi 17 janvier, où il a fait -6°C. Toutes les deux heures, il faut allumer la locomotive pendant trente minutes, un réveil en douceur. "C'est pour chauffer les compartiments voyageurs et pour éviter qu'il y ait une panne électrique lorsque le conducteur prendra possession de sa machine", précise l'agent de maintenance.

Le gel peut bloquer l'ouverture des portes

La tournée continue dans les wagons. Le gel peut bloquer l'ouverture des portes. Pour éviter qu'elles ne restent collées, il faut traiter. "On injecte ce produit dans les glissières des portes et le long des joints des portières pour éviter que les joints ne gèlent par très basse température." 4h30 : les agents du centre technique prennent le relai. Ils purgent les conduites. But de l'opération : éviter la condensation. L'eau est leur pire ennemie. Si elle gèle, elle paralyse les circuits.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.