Tours-Bordeaux : la ligne TGV privatisée

Le tronçon de la ligne à grande vitesse entre Tours et Bordeaux a été inauguré ce mardi 28 février par François Hollande. Il permettra de joindre Paris à la Gironde en deux heures.

FRANCE 2

300 kilomètres, cinq ans de travaux et plus de huit milliards d'euros investis, la nouvelle ligne grande vitesse permettra de relier Paris à Bordeaux en deux heures seulement. Pour la première fois, cette ligne a été privatisée. Elle ne sera pas gérée par la SNCF, mais par une entreprise privée : le groupe Vinci. C'est lui qui a financé les travaux. Pour faire rouler ses trains, la SNCF devra s'acquitter d'un péage à chaque passage.

Une augmentation du prix du billet ?

Selon certains experts, ce droit de péage que devra payer la SNCF à Vinci coûtera cher. "Exploitation publique, exploitation privée, ce n'est pas la SNCF qui en fait le choix, ce sont les pouvoirs publics et les élus", précise Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF. Les tarifs sur cette nouvelle ligne à grande vitesse seront annoncés le 13 mars.

Le JT
Les autres sujets du JT
LGV entre Rennes et le Mans, le 25 novembre 2016. (Photo d\'illustration)
LGV entre Rennes et le Mans, le 25 novembre 2016. (Photo d'illustration) (MAXPPP)