SNCF : une réforme à haut risque

Quelle est la stratégie du gouvernement pour désamorcer la grogne des syndicats ? Réponse devant le ministère des Transports avec Benjamin Delombre.

FRANCE3

Le gouvernement veut jouer l'apaisement, et selon Benjamin Delombre, envoyé spécial en direct du ministère des Transports, "cela se voit clairement dans les propos tenus par la ministre des Transports, Élisabeth Borne. Ce matin, avant même d'avoir rencontré les syndicats, elle disait vouloir prendre le temps de les écouter, et même tenir compte de leur avis sur le rapport Spinetta". Un rapport qui a mis le feu aux poudres, mais qui ne serait finalement qu'une source d'inspiration pour le gouvernement, peut-être très éloignée de la réforme définitive. 

L'inquiétude des élus

C'est en tout cas ce que ne cesse de marteler Élisabeth Borne pour ne pas brusquer ses interlocuteurs. "Une stratégie qu'elle devrait à nouveau mettre en oeuvre demain, lors de sa rencontre avec les élus des régions", poursuit le journaliste. "Et elle aura sans doute fort à faire. Nombre d'entre eux sont très inquiets, voire très en colère concernant l'éventuelle suspension de certaines petites lignes ferroviaires". 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des trains à la gare Saint-Lazare, à Paris, le 15 février 2018. 
Des trains à la gare Saint-Lazare, à Paris, le 15 février 2018.  (LUDOVIC MARIN / AFP)