SNCF : trois questions sur les perturbations du trafic en gare Montparnasse

A cause d'une panne survenue dimanche, la circulation des trains a été totalement paralysée dimanche. "Le trafic ne pourra redevenir normal aujourd'hui [lundi]", a précisé la directrice générale de Voyages SNCF.

Des voyageurs attendent en gare de Montparnasse le 30 juillet 2017, à Paris. 
Des voyageurs attendent en gare de Montparnasse le 30 juillet 2017, à Paris.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Les vacances commencent mal pour les milliers de voyageurs qui transitent par la gare Montparnasse, à Paris. En plein week-end de chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens, le trafic des trains a été totalement interrompu dimanche 30 juillet au départ et à l'arrivée de la gare, qui dessert la Bretagne et le Sud-Ouest. La circulation est toujours perturbée, lundi 31 juillet. "Le trafic ne pourra redevenir normal aujourd'hui [lundi]", a précisé la directrice générale de Voyages SNCFEn cause, selon la SNCF : "Une panne du système de signalisation". Franceinfo vous résume la situation en trois questions.

>> Suivez l'évolution du trafic en gare Montparnasse en direct

Quelle est la cause de la panne ?

D'après la SNCF, cette interruption du trafic est due à une "panne du système de signalisation qui commande plusieurs centaines d'aiguillages et de signaux" survenue en gare de Vanves-Malakoff (Hauts-de-Seine). Une cinquantaine d’agents spécialisés ont été envoyés sur place. Ils ont passé la nuit et la matinée à vérifier l'ensemble des câbles électriques et télécom pour tenter de déterminer la cause du problème. En vain. "Le problème technique n'a pas encore été réparé", a expliqué, Matthieu Chabanel, porte-parole de la SNCF, sur RTL, lundi.

Quelles sont les conséquences ?

Le trafic des trains a été complètement paralysé en gare Montparnasse dimanche 30 juillet jusqu'au début d'après-midi. Certains TGV ont été reportés vers les gares d'Austerlitz, de Lyon et de Massy-Palaiseau. Selon un porte-parole de la compagnie ferroviaire, cinq trains ont été supprimés dimanche matin, touchant 3 000 voyageurs, "mais 7 000 personnes ont pu voyager". Sur son site, la compagnie conseille toutefois "à ses voyageurs à destination ou en provenance de Paris Montparnasse de reporter, dans la mesure du possible, leurs déplacements aujourd’hui."

Peu avant midi, dimanche, la compagnie ferroviaire a annoncé sur Twitter une "reprise très progressive du trafic", précisant que certains trains demeuraient toutefois "au départ de la gare d'Austerlitz et de la gare de Lyon jusque dans la soirée". Prévu à 11h53, un premier TGV à destination de Toulouse n'a pu finalement partir qu'à 14h23. Vingt minutes plus tard, c'est un Paris-Tours qui a quitté la gare. 

Lundi 31 juillet, la circulation n'est toujours revenue à la normale. Pire, aucun train ne circulait avant 7h30, alors que la SNCF annonçait 3 trains sur 4 au départ de Montparnasse ou d'Austerlitz. Le transporteur ferroviaire conseille toujours aux voyageurs de différer jusqu'à lundi après-midi les voyages en train depuis la gare Montparnasse.

Comment réagissent les usagers ?

Assez mal, globalement. Sur Twitter, des voyageurs semblent exaspérés par la pagaille en cours. D'autres regrettent un manque de communication de la part de la SNCF. "Tous les échanges de billets se feront gratuitement", précise Matthieu Chabanel, porte-parole de la SNCF.

La circulation avait déjà été perturbée au départ et à l’arrivée de Montparnasse, le 17 juillet, en raison d’une panne d’alimentation électrique. Elle avait déjà provoqué d'importants retards pour des centaines de voyageurs.