SNCF : les billets gratuits, un avantage qui coûte cher

Le gouvernement a décidé de ne pas s'attaquer aux billets gratuits des cheminots, cet avantage des salariés de la SNCF. Selon ces derniers, les billets gratuits feraient partie d'une rémunération globale négociée à l'embauche.

France 3

Frédéric Racher vient de finir de travailler à la gare Montparnasse, à Paris. Ce train le ramène chez lui, à trois heures de la capitale. Mais le cheminot a un billet qui ne ressemble pas tout à fait aux autres. Ses trois enfants, eux aussi, prennent souvent le train gratuitement : c'est l'un des avantages de la SNCF. Les salariés et les retraités paient uniquement les frais de réservation. Les conjoints et leurs enfants ont 16 billets gratuits par an, puis une réduction de 90%. Même les grands-parents ont droit à quatre billets gratuits par an.

Un coût entre 50 et 100 millions d'euros par an

Frédéric Racher gagne 1 300 euros nets par mois, et c'est pour lui un complément de rémunération qui n'a rien de scandaleux. D'après la Cour des comptes, cet avantage coûterait à la SNCF entre 50 et 100 millions d'euros par an. Mais les syndicats sont vent debout contre sa suppression, notamment parce que les salariés s'en servent pour venir travailler. 40% des conducteurs de TGV, par exemple, habitent loin de l'Ile-de-France. Et après la hausse de la CSG, le gouvernement veut ménager les 260 000 retraités de la SNCF, qui bénéficient eux aussi de la gratuité. Ces avantages seront-ils vraiment conservés ? Réponse définitive jeudi, lorsque le PDG de la SNCF livrera sa feuille de route.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un TGV à la gare de Lyon, à Paris, le 15 février 2018.
Un TGV à la gare de Lyon, à Paris, le 15 février 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)