SNCF : le train Cévenol fait peau neuve

Vétuste, le train Cévenol, qui relie Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) et Nîmes (Gard), était menacé de disparaître. Mais grâce à l'investissement des régions Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes, la ligne est désormais flambant neuve.

FRANCE 3

C'est une arrivée sous les applaudissements. Mercredi 29 janvier, le train Cévenol, qui relie Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) et Nîmes (Gard), a fait peau neuve. À Génolhac (Gard), personne ne voulait rater son premier passage. Après des années d'incertitude, le Cévenol est sauvé. Une victoire de la mobilisation citoyenne locale saluée par tous, car la ligne a bien failli disparaître.

Une ligne qui n'était plus rentable

À l'heure du tout TGV, la SNCF ne voulait plus du Clermont-Ferrand-Nîmes. Avec ses 100 000 voyageurs annuels et ses 3 000 ouvrages d'art, elle n'était plus rentable, mais les régions Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes ont mis la main au portefeuille pour sauver un service public essentiel à la vie des territoires. Un soulagement pour tous les habitués de la rame qui craignaient de devoir prendre leur voiture. Le Cévenol soufflera bien ses 150 bougies au mois de juin prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
SNCF : le train Cévenol fait peau neuve
SNCF : le train Cévenol fait peau neuve (FRANCE 3)