SNCF : le rapport choc

Un document remis, jeudi au gouvernement, fait l'effet d'une onde de choc sur le rail français. France 3 revient sur les principaux points qui y sont évoqués.


Quarante-trois. C'est le nombre de propositions-chocs qui ont été transmises, jeudi, au Premier ministre Édouard Philippe. Le rapport nommé Spinetta est un véritable chamboule-tout, pour modifier en profondeur le fonctionnement de la SNCF.

L'une des pistes avancées préconise la fin du statut spécifique de cheminot. Les nouveaux arrivants seront embauchés avec une nouvelle convention et un statut privé. De quoi mettre un terme aux augmentations automatiques de salaire ou le régime spécial de retraite.

Réécriture des contrats

Des lignes rouges ciblées et qui alertent les syndicats. "Nous sommes totalement contre la volonté de voir supprimer le statut, car l'on considère que c'est un élément essentiel qui garantit la continuité du service et la sécurité du système dans sa globalité", tranche Roger Dillenseger, secrétaire général de l'UNSA ferroviaire. Pour l'auteur du rapport, il est nécessaire que les contrats de la SNCF soient réécrits afin que la SNCF soit plus compétitive à l'avenir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rapport remis jeudi 15 février au gouvernement préconise de profondes réformes de la SNCF.
Un rapport remis jeudi 15 février au gouvernement préconise de profondes réformes de la SNCF. (MAXPPP)