SNCF : le bilan, un an après le bug de la gare Montparnasse

En juillet 2017, 50 000 voyageurs se sont retrouvés bloqués durant deux jours à la Gare Montparnasse (Paris) suite à une panne de signalisation. Un an après, quels moyens la SNCF met-elle en oeuvre pour que ce bug ne se reproduise pas ? 

FRANCE 3

"Les informations ne sont pas précises. Par exemple, vous avez un train qui est en retard, affiché en gare mais pas sur l'application portable. C'est ennuyeux", expliquait une voyageuse en juillet 2017, lors de la panne de signalisation qui avait duré deux jours, entraînant le blocage de 50 000 voyageurs. 
Un an après, la SNCF veut tirer les leçons de ce bug. "Au début de la crise, la stratégie n'était pas claire. Ensuite, c'était beaucoup plus clair, mais la difficulté était de faire entendre à chaque client individuellement comment il allait être pris en charge", explique Pierre Daudigeos, directeur adjoint de l'unité opérationnelle de la Gare Montparnasse.

Un investissement de 150 millions d'euros sur trois ans

Depuis l'été dernier, la SNCF compte investir plus de 150 millions d'euros sur trois ans pour moderniser sa communication à l'égard des voyageurs. De nouveaux écrans et des applications modernisées vont être mis en place. "On travaille sur un grand programme d'unification des données, qui sera livré au mois d'octobre, pour garantir que toutes les données soient cohérentes peu importe les médias consultés par les clients", précise Benjamin Huteau, nouveau directeur de l'information voyageur à la SNCF. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La SNCF a annoncé mardi 3 juillet un programme de 150 millions d’euros, pour coordonner les différents supports d’information aux voyageurs.
La SNCF a annoncé mardi 3 juillet un programme de 150 millions d’euros, pour coordonner les différents supports d’information aux voyageurs. (JEFF PACHOUD / AFP)