SNCF : la bataille du rail aura lieu

Édouard Philippe a défendu lundi 26 février la réforme de la SNCF. Le gouvernement aura sans doute recours aux ordonnances pour un vote avant l'été.

Voir la vidéo
France 2

Après les annonces du gouvernement, les syndicats de la SNCF se retrouvent ce mardi 27 février pour discuter d'une réponse commune. Tous se disent prêts à un conflit social dur. Reste à savoir sous quelle forme. La CGT propose un mois de grève, la CFDT un mouvement reconductible à partir du 14 mars. Principal motif de la grogne : l'annonce de la fin du statut de cheminot pour les nouveaux embauchés.

Philippe dément "tout bras de fer"

Mais les syndicats dénoncent surtout la méthode. Le gouvernement envisage de procéder par ordonnances. Un passage en force selon eux. Mais le Premier ministre s'en est défendu lundi soir sur France 2 : "Je ne me situe absolument pas dans une logique de conflictualité, de guerre, de bras de fer. Je dis simplement que nous devons avancer". Le gouvernement a annoncé deux mois de concertation. La réforme devra être présentée avant l'été.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Edouard Philippe, sur le plateau de France 2, le 26 février 2018.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, sur le plateau de France 2, le 26 février 2018. (FRANCE 2)