SNCF : l'Elysée va proposer Jean-Pierre Farandou pour succéder à Guillaume Pepy à la tête du groupe ferroviaire

L'un des défis de Jean-Pierre Farandou sera d'accompagner le changement de statut de la SNCF au 1er janvier 2020.

Jean-Pierre Farandou, le 14 novembre 2018 à Paris.
Jean-Pierre Farandou, le 14 novembre 2018 à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)

L'Élysée va proposer le nom de Jean-Pierre Farandou pour succéder à Guillaume Pepy à la tête de la SNCF, a appris franceinfo de source proche du dossier confirmant une information du journal Le Figaro. Jean-Pierre Farandou est l'actuel PDG de l'opérateur de transport public Keolis, filiale de la SNCF. Âgé de 62 ans, il occupe ce poste depuis 2012. Pour être complètement effective, cette nomination doit encore être validée par les commissions développement durable de l'Assemblée nationale et du Sénat.

Guillaume Pepy avait été nommé par Nicolas Sarkozy en 2008, puis confirmé par François Hollande en 2013. Il avait renoncé à un troisième mandat expliquant qu'après 12 ans passé à la tête de l'entreprise publique, "il fallait un œil neuf pour diriger une nouvelle SNCF".

Accompagner le changement de statut de la SNCF

L'un des défis de Jean-Pierre Farandou sera d'accompagner le changement de statut de la SNCF au 1er janvier 2020 en devenant une société anonyme à capitaux publics, conformément à la réforme ferroviaire.

Dressant le profil du futur patron de la SNCF, le secrétaire d'État au transport, Jean-Baptiste Djebbari, avait expliqué sur franceinfo que ce devait être "quelqu’un qui soit en capacité d’agir tout de suite, quelqu’un qui donne confiance et qui ouvre une nouvelle page pour cette belle entreprise".