SNCF : Jean-Pierre Farandou succèdera à Guillaume Pépy à la tête du groupe

La SNCF a un nouveau patron. Jean-Pierre Frandou va succéder à Guillaume Pépy. Le milieu ferroviaire ne lui est pas inconnu : il connaît les grandes réformes et travaille à la SNCF depuis 1981. Mais le contexte est particulièrement tendu.

FRANCE 3

Guillaume Pépy s'en va, voici Jean-Pierre Farandou, qui devrait devenir le nouveau patron de la SNCF. Cet ingénieur des mines de 62 ans a fait toute sa carrière dans le groupe public, gravissant un à un les échelons : chef de gare, chef de projet pour le TGV, directeur des ressources humaines, puis patron de la mobilité avec les TER. Des conflits sociaux, il risque d'en affronter dans les années à venir. Il devra donc désamorcer la bombe sociale d'une entreprise encore sonnée par la perte de son statut l'an dernier pour les nouveaux embauchés. Sans compter la fin annoncée du régime spécial de retraite des cheminots.  

Priorité à la rénovation du réseau ferroviaire 

Pour achever la transformation du groupe, il devra relever trois autres défis majeurs : l'ouverture à la concurrence de la SNCF à partir de décembre 2020, avec de sérieuses difficultés sur le marché très dégradé des TER, notamment. Autre défi : sauver le fret ferroviaire, dont la dette dépasse les 5 milliards d'euros. Il devra enfin poursuivre la rénovation du réseau, érigée au rang de priorité nationale après le drame de Brétigny, en 2013, alors que les moyens financiers sont régulièrement rabotés. Jean-Pierre Frandou devrait entrer en fonction le 1er janvier 2020. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Pierre Farandou, PDG de la filiale de la SNCF Keolis, le 4 novembre 2018 à Paris.
Jean-Pierre Farandou, PDG de la filiale de la SNCF Keolis, le 4 novembre 2018 à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)