SNCF : des marchands de journaux pour ouvrir et fermer les gares

Les gérants des Relais de deux gares de Seine-et-Marne peuvent ouvrir ou fermer celles-ci en cas "d'absence inopinée d'un agent SNCF".

FRANCE 2

C'est une expérimentation de la SNCF qui fait réagir. En Seine-et-Marne, les clés de deux gares ont été confiées à des marchands de journaux qui y sont installés. Ce sont eux qui ouvrent et qui ferment les lieux chaque jour. De quoi provoquer la grogne des syndicats, qui craignent que le dispositif s'étende. Dans le Nord, des facteurs s'étaient vu confier des missions en gare. "Ils ne sont pas habilités, ce n'est pas leur travail d'ouvrir la gare", s'indigne une voyageuse.

La SNCF juge "absurde" qu'une gare reste fermée

"Je préfère avoir une gare ouverte sans cheminot qu'une gare fermée", explique une autre. "Il est absurde qu'en cas d'absence inopinée d'un agent, une gare reste fermée", s'est justifiée la SNCF dans un communiqué. "Le personnel des Relais qui ouvrent et qui ferment la gare ne sont pas là pour accueillir les gens, les informer les orienter", explique Fabien Dumas du syndicat Sud-Rail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une Micheline arrive en gare d\'Amplepuis (Rhône).
Une Micheline arrive en gare d'Amplepuis (Rhône). (PASCAL GEORGE / AFP)