Cet article date de plus de quatre ans.

SNCF : d'où viennent les 45 milliards d'euros de dette ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
SNCF : d'où viennent les 45 milliards d'euros de dette ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le sujet a été oublié dans le projet de loi présenté mercredi matin en Conseil des ministres : la dette de la SNCF atteint aujourd'hui 45 milliards d'euros. Une somme phénoménale due en partie aux décisions politiques, explique en plateau Jean-Paul Chapel.

Si le gouvernement veut s'attaquer au statut des cheminots ou à l'ouverture à la concurrence, la question de la dette est absente du projet de loi présentée mercredi en Conseil des ministres. Elle atteint pourtant aujourd'hui 45 milliards d'euros. "Pour la moitié de cette dette, ce n'est pas la SNCF qui est responsable, mais les gouvernements successifs, qui depuis plus de 20 ans, ont décidé une politique du tout TGV", relève le journaliste Jean-Paul Chapel. "Une politique d'investissement démesurée que l'entreprise a été obligée d'assumer".

Un manque de productivité

Le journaliste poursuit : "Environ un quart de la dette s'explique par un manque de productivité. Pour rénover et entretenir un kilomètre, la SNCF emploie environ deux fois plus de cheminots que son homologue allemand. Le reste de la dette provient du maintien en activité de petites lignes non rentables. Là, ce sont les élus locaux qui se battent pour les conserver."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.