Cet article date de plus de quatre ans.

SNCF : cinq heures de retard pour le premier TGV entre Paris et Toulouse

Le premier TGV Océane, censé permettre de rallier Toulouse depuis Paris en 4h20, a accusé un retard de cinq heures, dimanche, à la suite de la panne d'un train à proximité d'Agen (Lot-et-Garonne).

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le TGV Océane, le 11 décembre 2016, à Bordeaux (Gironde). (MEHDI FEDOUACH / AFP)

Le premier TGV Océane, qui devait rallier Paris à Toulouse, dimanche 2 juillet, en 4h20, est arrivé avec cinq heures de retard à destination, selon les informations du PC mobilité de Radio France et de France Bleu Toulouse. Le retard est dû à la panne d'un train près d'Agen, dans le Lot-et-Garonne.

Parti dimanche matin à 8h59 de Paris, le trajet du premier TGV Océane commercial entre Paris et Toulouse, aura duré 9h19. Il emprunte la ligne LGV Paris-Bordeaux inaugurée samedi.

Le retard n'est pas lié à un problème sur la ligne LGV. C'est un Intercités Bordeaux-Nice qui est tombé en panne à hauteur de la commune de Pommevic, dans le Tarn-et-Garonne, près d'Agen. Le temps d'effectuer les réparations, l'ensemble du trafic entre Bordeaux et Toulouse a dû être stoppé. Toutes les caténaires entre Bordeaux et Pommevic ont dues être vérifiées avant de rouvrir le trafic.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.