Sécurité : pouvoirs renforcés pour les agents SNCF et RATP

La SNCF et la RATP renforcent les attributions de ses agents de sûreté. Patrouilles en civil, fouilles, armes automatiques... La loi leur donne désormais de réels pouvoirs sur les réseaux ferrés.

FRANCE 2

Les contrôleurs de la RATP et de la SNCF pourront désormais pratiquer des fouilles de bagages ou des palpations corporelles sur un voyageur suspect. Ils peuvent également lui interdire l'accès aux transports en cas de refus. Les agents de sécurité des sociétés de transport seront dotés et formés à l'utilisation d'armes plus puissantes : des pistolets semi-automatiques pour remplacer les revolvers à barillet.

Contre le terrorisme et la fraude

Les policiers municipaux pourront intervenir dans les transports publics et les patrouilles en civil sont possibles. En revanche, le Conseil d'État a rejeté le dispositif qui permettait à la SNCF et à la RATP d'interroger les services de renseignement sur un candidat à l'embauche. C'est une série de mesures contre le terrorisme, mais aussi pour lutter contre la fraude dans les transports publics. Chaque année, elle coûte quelque 500 millions d'euros. Signaler la présence de contrôleurs notamment sur des applications dédiées sera désormais illégal.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agents de sécurité de la RATP, le 28 janvier 2009 à la station de RER Châtelet-Les Halles, à Paris.
Des agents de sécurité de la RATP, le 28 janvier 2009 à la station de RER Châtelet-Les Halles, à Paris. (MAXPPP)