Retraites : quel est le coût des régimes spéciaux ?

Quelle sera réellement l'ampleur du mouvement social du 5 décembre et des jours suivants ? Les régimes spéciaux sont au cœur de la réforme des retraites. Quels coûts représentent-ils pour les usagers et pour l'État ?

France 2

Ils sont dans le viseur du gouvernement, les régimes spéciaux. Ils coûtent environ 9 milliards d'euros par an et sont financés par des taxes mais surtout par l'État, qui paie une partie des retraites de la RATP et de la SNCF. Les retraites de la SNCF coûtent 3,3 milliards d'euros. Les cheminots partent plus tôt à la retraite, à partir de 52 ans pour les conducteurs et 57 ans pour les autres.

Une facture de plusieurs milliards d'euros de retraites par an

Un syndicaliste justifie la participation élevée de l'État. "Aujourd'hui, à la SNCF, on n'a quasiment plus d'embauches et de plus en plus de postes qui sont supprimés. On a de moins d'entrants, de moins en moins de cotisants. Notre système de retraites est menacé à cause du gouvernement", affirme Bruno Poncet, secrétaire fédéral Sud-Rail. L'État contribue aussi aux retraites de certains marins. Il met également la main à la poche pour des mineurs, des employés de la Banque de France et des danseurs de l'Opéra de Paris ou de la Comédie Française. Le coût total est de 7,2 milliards d'euros cette année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un cheminot et un conducteur de TGV à la gare de Toulouse, le 21 novembre 2019.
Un cheminot et un conducteur de TGV à la gare de Toulouse, le 21 novembre 2019. (VALENTINO BELLONI / AFP)