Cet article date de plus de trois ans.

Réforme de la SNCF : Hamon prêt à descendre dans la rue "pour le service public"

L'ancien candidat du PS à la présidentielle était, jeudi, l'invité de Radio Classique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Benoît Hamon, à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), le 6 février 2018. (DENIS THAUST / CROWDSPARK / AFP)

Il ne compte pas rester les bras croisés. Benoît Hamon, ancien candidat du PS à la présidentielle, s'est dit, jeudi 1er mars, prêt à descendre dans la rue pour défendre "le service public" et protester contre la réforme de la SNCF voulue par le gouvernement.

"On concentre cette réforme sur le statut des cheminots, je pense que le principal enjeu est ailleurs, il est en matière d'aménagement du territoire. Abandonne-t-on des territoires déjà très enclavés ou pas ?" a-t-il déclaré sur Radio Classique.

Pour lui, "le service public doit s'attacher à assurer l'égalité d'accès des citoyens à un certain nombre de prestations, dont la possibilité de se déplacer d'un point à un autre, et c'est pour cela qu'a été faite la SNCF". Prédisant la fin des petites lignes, Benoît Hamon s'est montré pessimiste : "La réforme de la SNCF, c'est la fin de cette France qui était reliée d'un point à un autre par les chemins de fer."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.