SNCF : le gouvernement hausse le ton

Après l'incident qui a provoqué une immense pagaille à la gare Montparnasse, le gouvernement a jugé la situation "inadmissible".

FRANCE 2

L'incident technique qui a immobilisé de nombreux trains dimanche 30 juillet à la gare Montparnasse, et qui a continué jusqu'à mardi à perturber le trafic, n'est pas passé inaperçu pour le gouvernement d'Édouard Philippe, qui n'a pas tardé à recadrer la compagnie ferroviaire. Après trois jours de crise, l'exécutif s'en est pris directement à la gestion de la SNCF. Benjamin Griveaux, secrétaire d'État à l'Économie, a évoqué une situation "inacceptable".

"Des progrès considérables" à faire

Dans l'après-midi de ce mardi, c'est le chef du gouvernement Édouard Philippe qui s'est exprimé face aux sénateurs, estimant qu'il y avait "des progrès considérables" à faire pour moderniser et sécuriser le réseau ferroviaire français. La ministre chargée des Transports, Élisabeth Borne, a également pointé les efforts qui doivent selon elle être fournis par la SNCF.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voyageurs attendent leur train, Gare Montparnasse, à Paris, le 30 juillet 2017.
Des voyageurs attendent leur train, Gare Montparnasse, à Paris, le 30 juillet 2017. (JACQUES DEMARTHON / AFP)