Meurthe-et-Moselle : le conducteur du TER qui a mortellement percuté une adolescente dimanche a été mis hors de cause

Le parquet de Nancy a confirmé lundi que le conducteur avait tout fait pour éviter que le train percute la victime.

Le conducteur du train qui a mortellement percuté une adolescente dimanche 3 mars en Meurthe-et-Moselle a été mis hors de cause (photo d\'illustration).
Le conducteur du train qui a mortellement percuté une adolescente dimanche 3 mars en Meurthe-et-Moselle a été mis hors de cause (photo d'illustration). (EMMANUEL MOREAU / FRANCE-BLEU PAYS D’AUVERGNE)

Le conducteur du train qui a mortellement percuté une adolescente dimanche 3 mars à Jarville-la-Malgrange, près de Nancy (Meurthe-et-Moselle), a été mis hors de cause, rapporte lundi France Bleu Sud Lorraine. Les premiers éléments de l'enquête communiqués par le parquet de Nancy confirment que le conducteur a tout fait pour éviter que le train percute la victime qui marchait sur les rails.

L'agent SNCF a vu l'adolescente de 12 ans sur la voie ferrée à 50 mètres devant le TER. Le conducteur a alors déclenché le frein d'urgence et actionné le klaxon, conformément à la procédure. "L'exploitation des données de la locomotive" permet d'affirmer que la vitesse du train était réglementaire, précise le parquet de Nancy. Par ailleurs, le conducteur du train n'avait consommé ni alcool ni drogue.

Malgré cela, le conducteur du TER n'a pas réussi à éviter la jeune fille de 12 ans. L'adolescente avait pris la décision de traverser à pied la voie de chemin de fer, tandis que sa camarade empruntait la passerelle à cet endroit. Traumatisée par cet accident, l'amie de la victime "n'a pas encore été entendue" par les enquêteurs, selon le procureur de la République de Nancy.