Cet article date de plus de quatre ans.

LGV : l'amertume des Toulousains

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
LGV : l'amertume des Toulousains
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que la SNCF lance deux nouvelles lignes à grande vitesse, entre Paris, Bordeaux et Rennes, les Toulousains attendent toujours que leur ville soit desservie plus efficacement par le TGV depuis la capitale.

Le gain de temps sur la LGV entre Paris et Bordeaux met dorénavant Toulouse à un peu plus de quatre heures de la capitale. La quatrième ville de France espérait cependant mieux et un temps de trajet avoisinant les trois heures et dix minutes. Les dernières déclarations d'Emmanuel Macron sur le sujet laissent cependant entendre que la mise à jour du tronçon Bordeaux-Toulouse ne serait plus une priorité.

"On se retrouve enclavés"

"C'est vrai que c'est un peu choquant de voir Toulouse encore à quatre heures de Paris alors que Marseille, Lyon ou même Rennes sont beaucoup plus proches", déplore un usager interrogé en gare de Toulouse. "On est quand même la quatrième plus grande ville de France et on se retrouve enclavés", ajoute un autre passager. Le maire, lui, compte bien rappeler le président de la République à sa promesse. Les grandes villes françaises à plus de quatre heures de Paris sont devenues rares, et Toulouse compte bien ne plus en faire partie prochainement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.